Modélisation financière d’un nouveau projet Hybridation des ressources

Un levier de croissance économique des structures de l’ESS.

Développer ses ressources pour mieux porter son projet associatif

Les structures de l’économie sociale et solidaire assistent depuis plusieurs années à une raréfaction des financements publics.

Ainsi, les associations voient, année après année, la part des financements publics dans leur budget diminuer. La part des subventions est passée de 34% en 2005 à 20% en 2017 en moyenne (selon une l’enquête “paysage associatif” de 2017).

Dans ce contexte, et contrairement à une idée reçue, les associations peuvent et ont tout intérêt à développer des activités génératrices de revenus.

En effet, développer ses ressources c’est développer ses moyens et sa capacité à porter son projet associatif. Les recettes des activités des associations représentaient 66%, en moyenne des budgets des associations en 2017 (toujours selon une l’enquête “paysage associatif” de 2017).

Avant de mettre en place une nouvelle activité génératrice de revenus, en plus de la pertinence par rapport au projet associatif et aux besoins sur le territoire, une association doit analyser sa viabilité économique puis identifier les impacts financiers, juridiques et sur son organisation interne.

La combinaison d’expertises techniques et d’une connaissance fine de l’ESS

Les experts Endrix mettent en œuvre leurs expertises techniques et leurs connaissances des spécificités et des caractéristiques des secteurs de l’économie sociale et solidaire pour les accompagner sur :

 

La modélisation financière du projet de développement d’activités génératrices de revenus :

  • La projection des produits et charges afférents à ce projet sur la base d’hypothèses potentiellement variables afin de construire différents scenarios.
  • La construction d’un budget d’investissement et d’un plan de financement afin de démarrer cette activité (Calcul du montant à investir, identification des sources de financement…).
  • La construction d’un plan de trésorerie afin d’identifier les impacts de ce projet sur la trésorerie de la structure.

 

L’analyse financière du projet :

  • Identification des charges variables et des coûts fixes, calcul de la marge sur coûts variables et donc du seuil de rentabilité et du point mort.
  • Analyse des coûts dans le cadre de la définition d’une politique tarifaire.
  • Analyse d’impact de la nouvelle activité sur la rentabilité globale de la structure du fait d’une répartition des charges indirectes sur des volumes d’activité plus importants.
  • Analyse des impacts sur les Soldes Intermédiaires de Gestion suite au lancement de l’activité.
  • Analyse des conséquences de la nouvelle activité sur le patrimoine de la structure (analyse bilancielle)

 

La rédaction des parties financières d’un business plan pour la présentation auprès de tiers financeurs :

 

  • Présentation des hypothèses et de la méthodologie.
  • Présentation de la modélisation financière et analyse.
Cédric Lavedrine

Cédric LAVEDRINE 

Associé et Référent ESS

Prendre contact par email

    Objet

    Nom Prénom

    Email

    Téléphone (optionnel)

    Société

    Message


    Veuillez cocher notre politique de confidentialité