Réforme des Retraites 2023 : Établissez Votre Bilan Retraite

La dernière réforme des retraites, entrée en vigueur le 1er septembre 2023, a profondément changé les règles en la matière.
Savez-vous à quel âge vous pourrez prendre votre retraite ? Aurez-vous assez de trimestres à l’âge légal pour prendre votre retraite à taux plein ? Qu’est-ce que le taux plein et comment puis-je améliorer ma retraite ? Comment récupérer mon relevé de carrière et est-il juste ?

A quel âge peut-on prendre sa retraite ?

Âge légal

L’âge légal est passé de 62 à 64 ans pour les personnes nées à partir de 1968. Les personnes qui étaient proches de la retraite bénéficient d’un âge dérogatoire (voir tableau ci-après).
Cela signifie que, sauf cas de départ anticipé prévu par la loi, il n’est pas possible de liquider sa retraite et donc de la percevoir, avant d’avoir l’âge légal.

Âge du taux plein

A 67 ans, peu importe s’il vous manque des trimestres pour ne pas subir de décote sur le montant de votre retraite, vous bénéficiez automatiquement du maximum auquel vous avez droit. Ce maximum dépend bien sûr de ce que vous avez cotisé durant votre carrière professionnelle !
Certains pensent, à tort, pouvoir bénéficier du « minimum contributif », qui est le montant plancher de la retraite de base, pour les personnes qui ont tous leurs trimestres, et qui ont cotisé sur de faibles revenus : 1 309,75€ / mois. Pour les personnes qui ont cotisé au moins 120 trimestres (30 ans), il est de 747,57€ / mois, et de 684,14€ pour les personnes qui ont cotisé moins de 120 trimestres.
Il ne faut pas confondre ce minimum avec ce que l’on appelle le « minimum vieillesse », qui est l’ASPA (allocation de solidarité pour les personnes âgées). L’ASPA dépend du niveau de ressources et est récupérable sur la succession.

bilan-retraite

Cas de départs anticipés : carrière longue, handicap, maladie professionnelle

Si vous avez commencé à travailler jeune (avant 16, 18, 20 ou 21 ans), vous pouvez prétendre à partir plus tôt en retraite, mais attention, il faut avoir cotisé assez de trimestres pour cela, et tous les trimestres ne comptent pas de la même façon (chômage, maladie, etc.).
Par exemple, une personne de 61 ans, née en 1962, qui a validé 5 trimestres avant la fin de l’année civile de ses 18 ans (ou 4 trimestres si elle est née entre le 01/10 et le 31/12), et qui a cotisé au moins 169 trimestres, pourra partir à 60 ans.
Certaines situations de handicap, ou encore de maladie et accident professionnel, peuvent permettre de partir plus tôt en retraite.

Combien de trimestres faut-il avoir pour prendre sa retraite à taux plein ?

Année de naissance Âge légal Nombre de trimestres requis
1er septembre - 31 décembre 1961 62 ans et 3 mois 169
1962 62 ans et 6 mois 169
1963 62 ans et 9 mois 170
1964 63 ans 171
1965 63 ans et 3 mois 172
1966 63 ans et 6 mois 172
1967 63 ans et 9 mois 172
1968 à 1972 64 ans 172

Comment puis-je améliorer ma retraite ?

Chaque situation est unique, et les solutions à mettre en œuvre également, mais nous pouvons déjà lister quelques pistes :

  • Statut social et mode de rémunération du dirigeant de société (SARL, SAS…) : il ne faut pas rechercher uniquement la baisse de cotisations sociales et de fiscalité sans en chiffrer l’impact sur la retraite… au risque de ne pas avoir mis de solutions de capitalisation personnelle en place pour compenser la perte de droits retraite.
    En outre, dans la mesure où la retraite de base est calculée sur le salaire moyen des 25 meilleures années, il est intéressant de savoir où l’on en est, pour pouvoir fixer sa rémunération de manière à obtenir le maximum de retraite.
  • Rachat de trimestres : c’est une possibilité pour les années d’étude supérieures, les stages en entreprise (faits depuis le 15 mars 2015 dans le cadre d’études supérieures), et les années incomplètes pour lesquelles vous n’avez pas vos 4 trimestres. Plus le rachat est fait tard et plus il coûte cher. En revanche, il pourra être déduit dans votre déclaration de revenus.
  • Valider 4 trimestres par an en attendant l’âge de la retraite : si vous avez cessé votre activité, parce que vous avez vendu votre entreprise par exemple, il est important de mettre en place une stratégie patrimoniale vous permettant de valider vos trimestres en attendant d’avoir l’âge légal et de pouvoir prendre votre retraite, afin d’éviter la décote.
  • Épargne retraite : le contrat PER 154 bis (ex loi Madelin), permet aux travailleurs non-salariés de se constituer une retraite en bénéficiant d’avantages fiscaux.
  • En présence d’au moins un salarié, il faut penser au PER collectif (ex PERCO), qui permet de se constituer une retraite grâce à sa société, en contrepartie d’avantages sociaux et fiscaux.
  • En présence de périodes de travail à l’étranger, il faut rechercher la meilleure option, particulièrement si vous pouvez bénéficier de la retraite communautaire en ayant travaillé dans un pays de l’UE ou de l’EEE.
  • Cumul emploi-retraite : depuis la réforme, vous pouvez vous constituer de nouveaux droits en continuant à travailler, même partiellement.
bilan-retraite2

Comment récupérer mon relevé de carrière et est-il juste ?

Rendez-vous sur le site officiel de l’Assurance retraite pour récupérer votre relevé de carrière, avec vos codes ameli.fr (Sécurité Sociale) ou impôts.gouv.fr :
https://www.lassuranceretraite.fr/portail-services-ng/authentication
Il conviendra ensuite de faire corriger les éventuelles erreurs ou omissions (munissez-vous des justificatifs car ils seront demandés, parfois en original), et de réfléchir aux meilleures options qui s’offrent à vous.

maud-escoffier

Existe-t-il des particularités pour calculer ma retraite ?

Oui, il en existe énormément et il est impossible de les lister toutes de manière exhaustive. C’est pour cela qu’il est important de se faire accompagner par un professionnel.

Maud ESCOFFIER
Associée Conseil en Gestion de Patrimoine et Protection Sociale

Partager cet article

Besoin d’un accompagnement ?
N’hésitez pas à nous contacter

Continuer sur la même thématique

Droit Social
Loi-immigration-les-principales-mesures-adoptées
19 février 2024
La loi immigration a été publiée au Journal officiel du 27 janvier 2024. Ce texte contient plusieurs mesures visant à favoriser l’intégration des étrangers par le travail et la langue, comme la régularisation de certains travailleurs dans les métiers en tension, l’octroi d’autorisations d’absence pour se former à la langue française ou encore la réforme des passeports « talent ».
Les actus Endrix
19 février 2024
Echangez avec nos équipes de Mâcon et Charnay-lès-Mâcon et (re)découvrez nos offres d'accompagnement dédiées à la gestion des exploitations viti/vinicoles et agricoles lors du salon VinEquip 2024, l'événement incontournable des acteurs de la filière VITI-VINICOLE, qui se déroulera du mardi 26 mars au jeudi 28 mars 2024.